Contrat d’apprentissage et de professionnalisation : quelles différences ?


Contrat d’apprentissage et de professionnalisation : quelles différences ?

L’alternance est un type de formation qui propose à la fois un apprentissage théorique dans un établissement d’enseignement et une formation pratique au sein d’une entreprise. L’alternance concerne deux types de contrats de travail différents : contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation.

Les deux modalités poursuivent les mêmes objectifs de formation. D’un côté, ils permettent à un jeune d’acquérir une formation pratique et une expérience professionnelle réelle. De l’autre, ils offrent à l’employeur une exonération de cotisations sociales.

Toutefois, les contrat d’apprentissage et de professionnalisation présentent des conditions d’application spécifiques. Voici les principales différences entre les deux...

Quel est le public concerné ?

Les deux contrats s’adressent à un public différent.

Le contrat d’apprentissage s’adresse aux jeunes de 16 à 29 ans. Il existe toutefois de dérogations pour les personnes reconnues comme travailleurs handicapés et pour les créateurs ou repreneurs d’entreprise.

Le contrat de professionnalisation, pour sa part, se dirige aux :

  • Jeunes de 16 à 25 ans
  • Demandeurs d’emploi d’un minimum de 26 ans
  • Bénéficiaires de la prime d’activité
  • Bénéficiaires de l’allocation spécifique de solidarité (ASS)
  • Bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé (AAH)
  • Bénéficiaires d’un contrat unique d’insertion (CUI)

Quels sont les objectifs du contrat ?

Les deux types de contrats visent à apporter une véritable professionnalisation des apprenants. Au-delà de l’expérience professionnelle gagnée, le contrat donne accès à une certification.

Le contrat d’apprentissage permet d’obtenir un diplôme ou un titre certifié au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Le contrat de professionnalisation permet également d’obtenir l’une de ces qualifications :

  • Une qualification ouvrant droit à un certificat de qualification professionnelle (CQP)
  • Un diplôme ou titre enregistré au RNCP
  • Une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale de branche.

Quelle est la durée du contrat ?

La durée dépend du diplôme préparé et de la qualification visée. L’employeur a souvent recours à la durée déterminée (CDD), mais le contrat peut être conclu pour une durée indéterminée (CDI).

Dans le cadre du contrat d’apprentissage, la durée de la formation peut varier de un à trois ans. Elle doit représenter au moins 400 heures en moyenne par année de formation.

Dans le cadre du contrat de professionnalisation, la durée minimale est comprise entre 6 et 12 mois (et peut aller jusqu’à 24 mois). La formation ne peut pas dépasser 15 à 25% de la durée totale du contrat de professionnalisation à durée déterminée mais elle doit atteindre un minimum de 150 heures par an.

Le salaire de l’apprenti

En contrat d’apprentissage, l’apprenant perçoit un pourcentage minimum du Smic ou du SMC (salaire minimum conventionnel de l’emploi occupé) qui varie selon l’âge et l’année de formation. Cela va de 27% du Smic en première année du contrat pour les moins de 18 ans à 100% du Smic pour un apprenti de plus de 26 ans et plus.

En contrat de professionnalisation, les employés touchent un salaire plus élevé que les détenteurs d’un contrat d’apprentissage. La rémunération varie selon l’âge et le niveau de formation :

Source : Le site officiel de l’administration française https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31704


GRETA
24 avril 2019 - 24 avril 2030
GRETA référent : GRETA GARD