CPF : qui peut en bénéficier et comment l’utiliser ?


CPF : qui peut en bénéficier et comment l’utiliser ?

Le compte personnel de formation (CPF) est un outil qui a remplacé depuis 2015 le compte de formation DIF. Il permet à toute personne active (salariée ou demandeur d’emploi) à bénéficier des heures de formation professionnelle. Les salariés auront du temps jusqu’au 31 décembre 2020 pour transférer leurs heures cumulées de l’ancien compte DIF au nouveau compte CPF.

Quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Le CPF est un compte dédié à une seule et unique personne, tout au long de sa vie. C’est-à-dire qu’elle cumulera des heures dès son entrée sur le marché du travail jusqu’à la retraite.

Étant universel, le compte de formation permet aux salariés, demandeurs d’emploi, travailleurs indépendants et intermittents du spectacle - entre d’autres - de bénéficier d’heures de formation tout au long de leur vie professionnelle.

Toute personne âgée de plus de 16 ans (ou 15 ans si la personne a signé un contrat d’apprentissage) est titulaire d’un compte personnel de formation.

Même après la retraite, il est possible d’utiliser ses heures de formation. Si le retraité reprend une activité professionnelle en « cumul emploi-retraite », il peut bénéficier de nouveau de son compte personnel de formation.

Comment cumuler des heures sur son CPF ?

Le compte personnel de formation est alimenté de manière proportionnelle aux heures de travail réalisées au cours de l’année. Dans la limite d’un plafond de 5 000 €, les salariés peuvent alimenter leur compte à hauteur de 500 € par an. Les heures peuvent être cumulés sur 5 ans (24 heures de formation par année, donc 120 heures au total) et restent acquises même en cas de perte d’emploi ou de changement de travail.

Article connexe : La reconversion professionnelle à 40 ans

Quelles sont les formations éligibles ?

Les personnes ayant des heures cumulées sur leurs comptes peuvent choisir parmi ces formations :

  1. Les formations visant à obtenir une qualification ou une certification professionnelle (un diplôme, un titre professionnel...).
  2. Les formations qui permettent d’acquérir un socle commun de connaissances et de compétences (comprenant 7 compétences).
  3. Les accompagnements à la Validation des Acquis et de l’Expérience (VAE) permettant d’obtenir un diplôme basé sur leur expérience professionnelle.
  4. Les formations qui permettent de réaliser un bilan de compétences
  5. Les formations visant à préparer l’épreuve théorique et pratique du permis de conduire
  6. Les formations permettant de créer ou reprendre une entreprise
  7. Les formations qui permettent, aux personnes bénévoles ou volontaires, d’acquérir des compétences pour exercer leurs missions.

Quelle est la démarche à faire ?

Une fois trouvée la formation qui vous intéresse, il y a deux démarches possibles. Si le salarié a l’accord de son employeur sur le contenu et la période, la formation peut se dérouler en dehors du temps de travail ou pendant les horaires de bureau. Par contre, si l’employeur ne donne pas son accord, la formation devra se faire après ou avant votre journée de travail.

Pour demander l’accord de son employeur, le salarié doit lui adresser une demande d’autorisation 60 jours calendaires avant le début de la formation (si celle-ci a une durée inférieure à 6 mois) ou 120 jours avant, dans le cas où la formation présente une durée supérieure à 6 mois.

Une fois la demande déposée, l’employeur dispose d’une période de 30 jours calendaires pour notifier sa décision au salarié.


GRETA
16 juillet 2019 - 16 juillet 2030
GRETA référent : GRETA GARD