Quelles sont les qualités requises pour devenir formateur ?


Quelles sont les qualités requises pour devenir formateur ?

Pour devenir formateur en entreprise ou en centre de formation il faut avoir certaines qualités au-delà de votre connaissance sur le métier. Vue que la loi exige aux entreprises de former leurs salariés, le métier de formateur est en pleine expansion. Cependant, avant de vous lancer dans cette voie, il est important de vous rapprocher des formateurs en activité et d’écouter leurs conseils.


Voici une liste de 5 qualités nécessaires pour réussir dans le métier de formateur.
 

1.  Être à l’écoute

L’écoute active est l’une des qualités les plus appréciées chez un formateur. Il est essentiel de créer un espace de confiance où vos étudiants ou apprentis se sentent à l’aise pour poser des questions et faire des commentaires (critiques incluses !).

L’empathie vous aidera à prendre en considération les particularités, le potentiel et les difficultés de chaque participant. Sans empathie, vous aurez du mal à vous adapter à l’audience.

 

2. Avoir de l’énergie

Même si un adulte est moins “turbulent” qu’un enfant, capter son attention n’est pas toujours facile. Pour la plupart des adultes, la formation fait partie d’une longue liste d’obligations : le travail, la maison, les enfants, la vie sociale, l’économie… et maintenant la formation.

Il faut donc retenir leur attention et travailler sur leur motivation.

L’intonation de la voix, le mots choisis mais surtout le langage corporel du formateur doivent favoriser les interactions. Faites participer vos “élèves” au maximum.
 

3. Se remettre en question

Un bon formateur fera preuve d’humilité et ne craindra pas de se remettre en question. La pédagogie est un art et il se travaille. Un échange franc avec des collègues ou des superviseurs peut vous aider à faire face aux difficultés de l’enseignement.

Les changements technologiques et législatifs peuvent rendre obsolète tout un module de cours en très peu de temps. Incorporez dans votre pratique quotidienne les modifications, essayez de mettre en place les recommandations des collègues, variez les outils pédagogiques… en un mot : soyez vous-même un éternel étudiant. 

 

4. Transmettre son enthousiasme

Que ce soit en entreprise ou dans un centre de formation, le public est très varié. Le groupe peut être composé d’adultes aux profils très divers, qui ont chacun leur rythme d’apprentissage, leurs propres objectifs et un niveau d’engagement différent. Essayez de vous adapter à chacun et respecter leurs particularités.

Partagez votre enthousiasme et votre passion pour votre métier. Votre groupe appréciera votre attitude positive et l’enthousiasme que vous dégagez. Invitez chacun à dialoguer avec vous pour soulever les difficultés et les résoudre. Et surtout, ne placez jamais les étudiants en position d’échec.

 

5. Guider l’apprentissage

Les étudiants et apprentis, autrefois passifs, recevaient le “savoir” d’un professeur. De nos jours,  la vision sur l’apprentissage a bien changé... L’enseignement n’est plus une transmission unidirectionnelle de connaissances.

En tant que formateur, il faut renoncer à apprendre quelque chose à quelqu’un. Votre métier consiste plutôt à proposer, suggérer, inviter à découvrir ce que vous montrez. C’est l’étudiant qui fait le chemin et vous cheminez à ses côtés. Votre fonction sera donc celle d’accompagner et de guider l’apprentissage de votre groupe en conseillant et en répondant à leurs questions au cas par cas.

 


GRETA
28 avril 2019
GRETA référent : GRETA GARD